Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Paroisse de Saint Tropez

Dimanche 04 Novembre

Trente-et-unième dimanche du temps ordinaire

 

 

Moïse disait au peuple d’Israël : « Tu craindras le Seigneur
ton Dieu. Tous les jours de ta vie, toi, ainsi que ton fils et le
fils de ton fils, tu observeras tous ses commandements et
ses ordres, que je te prescris aujourd’hui, et tu auras longue vie.
Israël, tu écouteras, tu veilleras à mettre en pratique ce qui
t'apportera bonheur et fécondité, dans un pays où ruissellent
le lait et le miel, comme te l'a promis le Seigneur, le Dieu de
tes pères. Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l'Unique.
Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute
ton âme et de toute ta force.
Ces commandements que je te donne aujourd'hui
resteront dans ton cœur.

 

Moise2.jpg

Moïse recevant les tables de la Loi. Icône russe.

 


Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 12,28b-34.

Un scribe qui avait entendu la discussion, et remarqué que
Jésus avait bien répondu, s'avança pour lui demander :
« Quel est le premier de tous les commandements ? »
Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : Écoute, Israël :
le Seigneur notre Dieu est l'unique Seigneur.
Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute
ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.
Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Il n'y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »
Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as raison de dire que
Dieu est l'Unique et qu'il n'y en a pas d'autre que lui.
L'aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute
sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux
que toutes les offrandes et tous les sacrifices. »
Jésus, voyant qu'il avait fait une remarque judicieuse, lui dit :
« Tu n'es pas loin du royaume de Dieu. »
Et personne n'osait plus l'interroger.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article